socials Twitter SDL Facebook SDL Vimeo SDL

D L M M J V S
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
 
 
 

 

LISTE D'ATTENTE

DESISTEMENT
 

Le courriel de validation fait office de billet (preuve de votre inscription). L'entrée s'effectuera sur présentation de ce courriel. Les membres sont priés de bien vouloir signaler un éventuel désistement.

 

ATTENTION CHANGEMENT D'HEURE Journal d’une apparition - Théâtre national de Chaillot

Jeudi 01 Octobre 2015 - 19:45

1964 "Journal d’une apparition"


Comédien pour Denis Podalydès – applaudi à Chaillot dans L’Homme qui se hait –, Jean-Paul Wenzel ou Wajdi Mouawad, mais aussi metteur en scène, Gabriel Dufay nous plonge dans l’œuvre troublante de Robert Desnos et orchestre une histoire d’amour avec un fantôme, servie par une écriture poétique pleine de ferveur.

« La vie nous réserve encore des surprises. » Ces mots de Robert Desnos en ouverture du Journal d’une apparition laissent à peine entrevoir la nature inconcevable de ce qui va suivre. Ce que consigne le poète dans ce journal, courant sur quelques mois des années 1926 et 1927, n’est pas moins que le récit de ses rencontres avec un fantôme.

 Il s’agit d’une femme mystérieuse dont il ne révèle pas le nom, sans doute parce que s’y mêlent, en une entité indissociable, plusieurs figures, parmi lesquelles domine celle d’Yvonne George. Cette chanteuse de cabaret fut l’objet d’un amour éperdu de la part de Desnos, mais sans retour du côté de la jeune femme. C’est donc sous forme de vision qu’il la retrouve, même s’il se refuse à parler d’hallucinations.

 Le poète vivra ensuite un amour partagé avec Youki Foujita, rencontrée en 1928, qui lui apportera une nouvelle inspiration. Le rêve et la femme aimée sont aussi l’objet de J’ai tant rêvéde toi, poème déterminant de Robert Desnos, pour qui l’engagement amoureux constituait la meilleure façon de se révéler à soi-même.

Accompagné de la jeune comédienne Pauline Masson et du pianiste Antoine Bataille, Gabriel Dufay rend aujourd’hui hommage à ce poète de l’amour et des fantômes, par le biais d’une immersion dans un entre-deux flottant, où rêve et réalité coexistent. Ce monde intérieur soutenu par la force d’une écriture incomparable, Gabriel Dufay le dévoile avec une rare délicatesse dans l’espace de la scène ; espace on ne peut plus propice aux métamorphoses oniriques comme aux apparitions.

D’après Robert Desnos
Adaptation, mise en scène Gabriel Dufay
Collaboration artistique Pauline Masson
Regard chorégraphique Corinne Barbara
Musique Antoine Bataille
Scénographie Soline Portmann, Jimme Cloo et Marion Flament
Lumières Sébastien Marc
Costumes Gabriel Dufay et Soline Portmann

Avec Gabriel Dufay, Pauline Masson et Antoine Bataille (piano)

Théâtre National de Chaillot

1 place du Trocadéro 75116 Paris
  Métro Trocadéro
  Bus Lignes 22-30-32-63-72-82
Statut de l'événement: 
Cet événement est terminé.