socials Twitter SDL Facebook SDL Vimeo SDL

Quel espoir pour les entreprises…

Article de M. Roland Walter - ancien Professeur associé à Dauphine, intervenant à l'ESSEC

L’année 2019 a été marquée par de fortes tensions internationales : suites de la guerre dans le Caucase, tensions avec la Turquie d’Erdogan visant à reconstituer l’Empire Ottoman, désir d’annexion de Hong Kong par la Chine, drame du Covid dans le monde entier et en particulier aux USA…

 

 

 

Depuis la fin de la deuxième guerre mondiale le commerce international n’a cessé de se développer. La production, les services s’implantaient dans le pays où l’activité leur paraissait le plus favorable, coût de la main d’œuvre, facilités d’accès, formation des salariés… Le covid 19 a détruit ce bel édifice.

L’Economie mondiale est en péril ainsi que l’Economie européenne. L’espoir d’un redressement à l’automne 2020 s’évanouit, aucun pays n’échappe à ce drame. D’après une statistique d’Eurostat (1) le produit intérieur brut de l’Union Européenne a reculé de 11,9% au 2ème trimestre 2020, en particulier dans l’Europe du SUD. Les résultats de cette situation sont les suivantes (2) d’après une source du Monde (3) : défaillances d’entreprises, malgré les aides accordées par les Etats et prochainement par l’Union Européenne, développement du télétravail, technique qui assurera la promotion des entreprises les plus performantes et de grande dimension, et pour  les autres retours à un artisanat industriel, mais surtout conséquences sociales : licenciements, chômage, misère et troubles sociaux. Tous les secteurs économiques sont en difficultés, mais particulièrement les services hôtellerie, bars, restaurants, théâtres, activités intellectuelles …et la crainte d’une reprise du Covid…que peuvent espérer les entreprises en particulier en France ?

En premier lieu disparition d’un certain nombre d’entre elles par réduction de la demande, en particulier les entreprises marginales qui ne vivaient que dans une période d’expansion où l’argent était facile. On risque d’assister à une période de concentration qui ne laissera en vie que les plus forts et les plus habiles. Quant aux conséquences sociales on peut les imaginer aisément : chômage, misères, troubles sociaux… Ce ne sera peut- être pas la société du 19° siècle, mais un monde dur loin de l’épanouissement que l’on pouvait espérer il y a quelques années. On risque d’assister à l’éclatement de l’Union Européenne et au désir de certains de se reconstituer un « espace vital » L’absence d’espoir équivaudrait à une pour vivre mieux. Avoir 20 ans en 2020 et vouloir créer une entreprise, a-t-il encore un sens ? Il ne faut jamais désespérer, au contraire il faut persévérer, car l’absence d’espoir équivaudrait à une mort lente, ce qui est inadmissible.

  1. voir le Monde du 2/3 Août 2020 : Europe une récession brutale et profonde ; (2) Le Monde du 20 Août Les défaillances d’entreprises se multiplient.