socials Twitter SDL Facebook SDL Vimeo SDL

La Méditerranée coupée en deux ou en trois…

Article de M. Roland Walter - ancien Professeur associé à Dauphine, intervenant à l'ESSEC

La méditerranée est presque une mer intérieure pour l’Europe, son ouverture sur l’Océan est fragile. Toujours convoitée par les riverains, elle est passée au cours des siècles au pouvoir de nations dominantes pour assurer leur développement économique...

 

 

... ou leur puissance guerrière. Les premiers Empires se sont développés pour nous occidentaux au moyen Orient, avant de s’implanter toujours plus à l’Ouest. Après l’épisode Egyptien et  Grec, Rome assure son emprise sur toute cette mer, devenue  « Mare Nostrum », la poussée vers l’Ouest intervient après la chute de l’Empire Romain avec le développement de nations dominantes Comme Venise. Mais la méditerranée, malgré ces périodes troublées, conserve son unité de Constantinople aux rivages atlantiques, jusqu’au moment où l’Europe se tourne résolument vers le nouveau monde. Le commerce est prospère et la richesse économique est présente. Mais tout change avec la fin du 20° siècle et le début du 21° siècle.

On a désormais trois mondes bien distincts (I):

  • I /.A l’Est Israël, le Liban, Chypre, la Turquie, l’Egypte, parmi les acteurs dominants. Depuis la première mondiale et la fin de l’Empire Ottoman il y a eu des aménagements territoriaux mais pas de véritables bouleversements. Mais la découverte de gaz au fond de la mer, a remis tout en cause. La Turquie et Chypre sont sur le pied de guerre pour exploiter ces richesses. Erdogan, président de la Turquie voudrait à cette occasion restaurer l’ancien Empire Ottoman. Encore plus à l’Est Irak, Syrie, sont en guerre depuis des années. La Russie, l’UE, observent évitant de s’impliquer dans ce conflit.  Cette partie de la méditerranée est une poudrière.
  • 2 /. La partie Centrale de cette mer est dominée depuis quelques années par les migrants. La Grèce avec ses nombreuses îles est submergée par l’arrivée de ces populations venant d’Afrique ou des pays en guerre. Après de nombreux drames, on a dit que la méditerranée était un immense cimetière, l’Europe vient de créer un plan pour accueillir ces migrants. Mais le groupe de Visegrad n’en veut pas, que ce soit la Pologne ou la Slovaquie. Il est vrai que l’arrivée de ces hommes, femmes et souvent enfants seuls, sans aucune formation pose un problème d’intégration. L’Afrique va-t-elle submerger l’Europe ? Cette partie centrale de la méditerranée, zone d’échanges et de culture, a-t-elle encore un avenir, à part le tourisme ?
  • 3/. La partie occidentale de la méditerranée est pour le moment la plus calme, mis à part le covid 19 qui se répand surtout en Tunisie et en Espagne. Actuellement terre d’échanges économiques, de voyages pour aider aux récoltes dans le Sud est aussi un lieu de vacances pour de nombreux Européens
  • Avant de devenir un immense lac fermé dans quelques centaines d’années, l’avenir de la méditerranée est-il limité à sa frange ouest ? On est loin de la Mare Nostrum…

(I) Voir le Monde du 28 septembre 2020.