socials Twitter SDL Facebook SDL Vimeo SDL

1940…2020 la France n’est pas mieux préparée…

Article de M. Roland Walter - ancien Professeur associé à Dauphine, intervenant à l'ESSEC

 En 1940, la France n’était pas préparée pour faire face à la Wehrmacht et à ses panzers. Des discussions, des querelles au niveau gouvernemental et dans le haut commandement, on sait faire, mais faire face aux difficultés, on a encore beaucoup à apprendre. La France ne s’est pas encore remise de la défaite et du  traumatisme de 1940...

 

 

Dans un livre remarquable (1) le Général Beaufre a écrit « L’effondrement de l’armée française a été l’événement le plus important du XXème siècle. Notre chute a détruit en Europe l’équilibre que les âges avaient laborieusement réalisé et maintenu …la destruction de l’Allemagne n’a laissé subsister de l’Europe ancienne qu’une immense zone de faiblesse…les Etats Unis et l’URSS devenues superpuissances se disputaient l’Empire du monde… ». Comment on est-on arrivés là , ce livre l’explique.

Des gouvernements toujours en discussions et en querelle, une armée mal équipée face à l’armée allemande, des responsables qui préparaient la guerre précédente, on connait le résultat : le jour où les parisiens ont vu les panzers de la Wehrmacht descendre les champs Elysées.

 Est-on mieux préparés en présence de situations dramatiques ? Il ne semble pas. Cette fois l’invasion est différente : Il s’agit d’un virus apparu en Chine fin 2019 dans la province de Wuhan. Il s’est répandu dans le monde entier, tuant des milliers de gens. On a vu le drame Chinois et les moyens utilisés, mais on n’a rien fait : on a manqué de masques, les hôpitaux n’étaient pas préparés, le corps médical non plus. Facile de critiquer, mais le rôle du gouvernement, spécialement en situation de crise c’est de prévoir pour éviter les drames. Les français n’étaient pas prêts pour recevoir ces messages, comme en d’autres circonstances mais nous subissons tous les conséquences de ces erreurs. Gouverner n’est pas un jeu, mais ce n’est jamais à sommes nulles. Après la première vague du virus, un apaisement s’est fait jour, mais ce n’était qu’une rémission. Et comme d’habitude querelles entre techniciens et politiques. L’amélioration de la situation pendant l’été 2020 était trompeuse et le Président Delfraissy  (2) l’avait souligné, mais encore une fois les responsables ont tranché pour une politique sans trop de contraintes, on connait aujourd’hui le résultat : seconde vague du virus redoutable, refus par de nombreux exploitants de la politique de confinement, hôpitaux débordés et mécontentement général. La querelle entre le Président Macron et le Président du Conseil scientifique, illustre encore une fois la difficulté pour les gouvernants d’être prudents face à une situation à risque.

Quand  les Européens et tous les habitants de notre planète accepteront-ils de voir plus sereinement leur avenir, et surtout coopérer au lieu de s’affronter afin d’éviter les drames que nous connaissons ?    

  1.  General André Beaufre, Le drame de 1940, à lire également : Juin 1940 de Gilles Ragache et 1940 de Remy Porte, tous les trois édités chez Perrin.

 Lire l’article paru dans le Monde du 30 novembre sur la querelle entre Emmanuel Macron et Jean François Delfraissy (Président du Conseil Scientifique Covid 19) pendant l’été 2020  lequel mettait en garde contre la politique suivie par le Gouvernement pour sa politique post-confinement