socials Twitter SDL Facebook SDL Vimeo SDL

L’Angleterre et le grand large…

Article de M. Roland Walter - ancien Professeur associé à Dauphine, intervenant à l'ESSEC

Lors de l’effondrement militaire de la France en 1940 Churchill proposa une Union France / Angleterre pour lutter contre l’invasion allemande. Cette offre n’a évidemment eu aucune suite, mais elle montre qu’en présence de circonstances dramatiques Winston Churchill était prêt à oublier le passé belliqueux entre les deux nations pour rappeler qu’elles appartenaient au même ensemble Européen.

 

 

 

D’ailleurs c’est lui qui a accueilli un général inconnu, sans troupes, pendant quatre ans, faisant oublier les tensions intervenues au moment de la crise de Dunkerque et du rembarquement du contingent anglais. Des changements sont intervenus mais après la guerre.

Après l’euphorie de la victoire, les difficultés avec la guerre froide, les Etats européens ont compris que l’alliance avec l’Urss ne durerait pas, ils ont donc décidé de créer une communauté économique, la CEE, devenue plus tard l’Union européenne. En même temps la crainte d’une invasion soviétique conduisait à la création de l’OTAN s’appuyant sur la puissance américaine. Toutefois si l’Angleterre a participé à ces différentes instances, il n’était pas question de s’unir plus étroitement avec une Europe qui tendait vers une union fédérale, d’où cette déclaration de Churchill restée célèbre « entre vous et le grand large je choisirai toujours le grand large ».

L’Angleterre est restée liée à l’Europe dans de nombreux domaines, en particulier militaire. Les liens entre Europe et Grande Bretagne semblaient suffisamment importants pour que le Premier Ministre lance un referendum en 2016. C’est avec stupeur que les anglais et les européens liés avec Londres, surtout sur le plan financier, ont assumé cet échec. Madame Teresa May a bien essayé de négocier un compromis avec l’Europe mais les durs du parti conservateur l’ont chassé du pouvoir pour faire appel à Boris Johnson qui a réussi à mettre en place un Brexit dur en pleine pandémie alors que de nombreux problèmes ne sont pas réglés comme la pêche à proximité de la Grande Bretagne. Renforçant cette situation la Ministre de l’Intérieur a décidé de « reprendre le contrôle des frontières nationales ». Au premier trimestre 2021, 3294 citoyens européens ont été refoulés aux frontières britanniques (1). Après le G7 Boris Johnson essaie de se rapprocher des USA et lance des accords internationaux…

Une Europe désunie, une Angleterre est incertaine, on est loin de la période où l’Angleterre servait de refuge à toutes excentricités et à toutes les libertés, celle de Blow up de Michel Angelo Antonioni (2)

  1. Le Monde du 9 juin 2021 ;
  2. Film de Michel Angelo de 1966 évoquant la vie Londonienne.